Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de villégiature dite chalet de mademoiselle Ozy, 43 bis, 43 ter à 45 bis avenue de Ceinture

Dossier IA95000247 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénomination maison de villégiature
Appellations Chalet de mademoiselle Ozy
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, communs, fabrique de jardin
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Enghien-les-Bains
Adresse Commune : Enghien-les-Bains
Adresse : 43 bis, 43 ter à 45 bis avenue de Ceinture
Cadastre : 1995 AC 469, 468, 11, 268, 276, 277

Maison de villégiature construite par l'architecte Bridault vers 1840 pour Justine Pilloy, actrice alors en vogue, connue sous le nom de mademoiselle Ozy. Cette dernière, immortalisée par plusieurs tableaux du peintre Chassériau, s'installe sur les bords du lac de la station thermale sans doute attirée là par les liens qu'elle entretenait avec le salon de Delphine de Girardin, épouse du patron de presse également propriétaire sur les mêmes rives. Le domaine se situait sur le chemin menant à Enghien à l'emplacement de l'actuel 43 de l'avenue de Ceinture, sur l'une des plus belles parcelles. Ce chalet possédait un jardin donnant sur le lac d'Enghien avec un embarcadère. Dans la propriété était disposé un second petit lac, cette fois privé, orné d'une cascade sur un enrochement ainsi que d'un autre embarcadère. L'ensemble était complété par une maison de jardinier, une remise, une écurie et une basse cour. Selon la tradition paysagère du 2e quart du 19e siècle, l'accès à la maison se faisait par un cheminement latéral, et non dans l'axe, permettant ainsi de ménager un plus grand effet de surprise. L'ensemble à disparu durant les années 1970.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Bridault, architecte, attribution par source

L'édifice est construit en bois et brique, ces dernières étant mises en œuvre avec plusieurs effets. La façade pignon présente un toit largement débordant, soutenu par des aisseliers en bois découpé, la présence des balcons de bois confèrent à cette maison son caractère de chalet. Toutefois, sur le projet de Bridault, une touche d'exotisme est donnée avec la présence des baies aux arcs outrepassés du dernier niveau.

Murs brique
bois
Toit tuile plate
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
demi-croupe
Escaliers escalier de distribution extérieur, escalier symétrique
escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours avec jour
États conservations détruit
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.