Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de campagne dite château de la Princesse, mairie-école de garçons, actuellement bibliothèque Saint-Exupéry

Dossier IA78000945 inclus dans ville d'Andrésy réalisé en 2006

Fiche

L'ensemble du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de page dans la rubrique "Documentation – Liens web".

Genre de garçons
Précision dénomination maison de campagne
Appellations château de la Princesse
Destinations usine d'articles de paris, bibliothèque saint-exupéry
Parties constituantes non étudiées communs, jardin d'agrément, grotte artificielle
Dénominations maison, mairie, école
Aire d'étude et canton Andrésy - Andrésy
Adresse Commune : Andrésy
Adresse : 40 boulevard Noël-Marc
Cadastre : 1983 AS 205 ; 1983 AT 144, 258 ; 1983 AI 1-28

Cette maison de campagne, qui n'est pas l'ancien château de la famille de l'Isle, appartenait en 1728 à Marc Antoine Pourroy, négociant à Paris qui l'a vendu à Charles François Michel, écuyer. C'est sans doute lui qui a aménagé le jardin régulier, aujourd'hui disparu, qui se trouvait sur l'Île Nancy, en face. En 1743 elle appartient à Louis Jean Baptiste Matignon qui la lègue à sa mort en 1747. Elle a été achetée en 1748 au marquis de Matignon par Marie-Louise de Rohan-Soubise, comtesse de Marsan, gouvernante des Enfants de France. Elle l'a donnée en 1781 à sa nièce, la princesse Louise-Adélaïde de Bourbon-Condé, abbesse de Remiremont. La propriété est acquise en 1788 par Claude Sébastien Tariel Duplessis, avocat au Parlement, agent des affaires du duc d'Orléans, qui le revend l'année suivante. Confisqué en l'an II, il est vendu à François Joseph Mouchy. En 1817, la veuve de Monsieur Mouchy le vend à Pierre Joseph Geoffroy. Sa fille, la comtesse Lepic en hérite en 1825 et le vend au colonel Lepic, son beau-frère. Il reste dans la famille Lepic jusqu'en 1837. Il est acheté en 1846 par Jacques Louis Lemaire, manufacturier qui y installe une manufacture de jouets qu'il vend en 1866 à Armand Blanchon. C'est ce dernier qui vend le château à la municipalité d'Andrésy en 1875 pour y transférer la mairie, l'école de garçons et le presbytère. L'édifice est devenu uniquement école en 1947 quand la mairie a été transférée dans la villa des Tilleuls. C'est actuellement la bibliothèque Saint-Exupéry.

Période(s) Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 3e quart 18e siècle , (détruit)
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu,
Personnalité : Marsan, comtesse de, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Geoffroy, Pierre Joseph, propriétaire, attribution par source

Le château du 18e siècle est connu par un inventaire de 1783 : au rez-de-chaussée (en réalité étage de soubassement), il avait chapelle, cuisine, office, conciergerie et sept chambres. Au premier étage, deux appartements d'apparat, une bibliothèque, une salle à manger, un salon tendu de toile de Jouy, une antichambre et des chambres de domestiques en entresol, quatre petits appartements, un appartement des bains et deux chambres. Au second, huit appartements dont un chinois et un à la Polonaise. Dans la cour des communs se trouvaient un pressoir, des écuries, les logements des palefreniers et cochers, un colombier, une orangerie et une serre chaude. Le jardin régulier dans l'île et se composait de quatre parterres de gazon dans l'axe du château, et des bosquets de part et d'autre. L'inventaire signale la présence d'un cabinet avec panneaux de bois ornés de papiers de la Chine. Le château est remanié au 19e siècle, en fonction de ses divers usages. Une cheminée d'usine y est ajoutée lorsque le château devient manufacture de jouets en 1846. Puis, suite au rachat du bâtiment par la municipalité et à sa transformation en mairie-école, celui-ci est doté d'un campanile en 1882-83 par l'architecte Léon Carle. La toiture a entre-temps été surbaissée. Il a été complètement transformé à l'intérieur et agrandi à l'arrière pour abriter la bibliothèque.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit tuile mécanique, ardoise
Plans jardin régulier
Étages 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
croupe
noue
Jardins bosquet, parterre de gazon
Techniques céramique
Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Laugier Stéphane