Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

immeuble de M. Blenstein, 49 rue Félix Faure

Dossier IA95000341 réalisé en 2006

Fiche

Appellations de M. Blenstein
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Enghien-les-Bains
Adresse Commune : Enghien-les-Bains
Adresse : 49 rue Félix Faure , sentier des Lièvres
Cadastre : 1995 AD 148

Immeuble construit en 1912 par l'architecte Henri Moreels, pour Abraham Blenstein, avec l'entrepreneur en maçonnerie Huguet. Il est publié l'année suivante dans la revue L'architecture usuelle où il est présenté comme une œuvre illustrant les qualités de modernisme de son concepteur, le rattachant au courant des architectes français qui prennent la liberté d'étudier en moderne ce que certains se croient contraints d'établir à l'image des styles. Situé dans l'axe de la rue, cet immeuble a une fonction urbaine déterminante pour ce nouveau quartier dans lequel beaucoup d'édifices se mettent en place durant les années 1910. Un premier projet avait été présenté par l'architecte avec seulement trois étages carrés au lieu des quatre finalement réalisés et augmentés d'un étage de comble. Pourtant la lutte avait été âpre : le commanditaire a voulu un immeuble de 19 mètres de haut, en contradiction avec les arrêtés municipaux des 21 septembre 1910 et 10 juillet 1911 fixant la hauteur des immeubles à 14 mètres. Il sera même demandé à Bleinstein de démolir la construction mais probablement en raison de sa situation dans l'axe de la rue, il a pu bénéficier d'une dérogation.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1912, daté par source
Auteur(s) Auteur : Moreels Henri, architecte, attribution par source
Auteur : Huguet, entrepreneur, attribution par source

L'originalité du plan réside dans la présence de l'avant corps central, à l'origine couronné d'un campanile, qui, au rez de chaussée, a permis l'aménagement d'un porche d'entrée. Les deux premiers niveaux, en meulière, servent visuellement de socle à l'ensemble de la composition en brique silico-calcaire ornée de motifs géométriques de brique rouge. Les deux travées latérales forment un léger ressaut et sont amorties par un petit balcon loggia dont le toit en auvent, de forme triangulaire est supporté par des piliers de bois, typologie fréquemment illustrée dans la production de Moreels à Enghien. Des carreaux de céramique et de cabochons ajoutent à la polychromie générale.

Murs brique silico-calcaire
brique
meulière
Toit tuile mécanique
Étages rez-de-chaussée, 3 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans brisés
pignon découvert
pignon couvert
demi-croupe
noue
Escaliers escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours avec jour
Techniques fonderie
céramique
Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.