Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ferme du Touchet

Dossier IA91001038 réalisé en 2011
Appellations du Touchet
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Centre-Essonne (cantons de Dourdan, Saint-Chéron)
Adresse Commune : Étréchy
Lieu-dit : Vaucelas
Adresse : route du Touchet
Cadastre : 000 ZK 28

Les parties les plus anciennes, c'est-à-dire le portail et la cave située sous le logis, paraissent remonter au 14e siècle. Les croix de Malte sculptées dans la cave suggèrent que la ferme appartenait aux Hospitaliers et dépendait sans doute de la Commanderie voisine de Chauffour. La cave a par ailleurs été remaniée vers le 16e siècle (adjonction de l'alvéole nord-est) et son accès a été modifié au 17e ou au 18e siècle avec la construction d'une cave voûtée en plein cintre au sud. La grange avec ses deux porches est déjà présente sur le cadastre napoléonien. D'autres bâtiments agricoles ont été ajoutés au 19e siècle. Le logis a été fortement remanié au 20e siècle.

Période(s) Principale : 14e siècle , (?)
Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 19e siècle

La ferme du Touchet est une ferme beauceronne organisée autour d'une cour centrale rectangulaire. Les bâtiments sont pour l'essentiel construits en moellons de calcaire et en grès. Sur le côté oriental se trouvent le logis et le portail d'accès. Ce portail comporte une porte charretière en plein cintre et une porte piétonne surmontée d'un tympan en tiers-point orné d'une arcature trilobée. En vis-à-vis, à l'ouest, s'élève la grange avec ses deux porches. Les deux autres côtés de la cour sont bordés d'autres bâtiments agricoles, notamment une charreterie en pans de bois qui s'adosse à la grange au sud-est. Une petite porte ancienne en plein cintre (16e siècle) s'ouvre dans l'angle sud-est de la cour, près du logis. Cette cour est bordée au nord par une mare et par un hangar en bois. Sous le logis s'étend une cave qui a constitué l'essentiel de l'étude. On y accède par un escalier droit ouvrant sur la cour. Cet escalier de onze marches donne accès à une première salle voûtée en berceau, éclairée par un soupirail percé dans le mur sud. Un deuxième escalier droit de dix marches, sur le côté nord, conduit à la deuxième partie de la cave, plus ancienne. Un couloir dessert trois salles voûtées d'ogives. Les piliers et les ogives sont construits en grès appareillé, le reste de la cave est en moellons de calcaire. Deux des salles portent une croix de Malte à la clé de voûte. Celle du nord-est diffère légèrement des deux autres : sa clé de voûte n'est pas sculptée, le chanfrein des ogives est plus aigu et les piliers sont sans chapiteaux, ce qui mène à penser qu'elle est postérieure aux autres salles.

Murs calcaire
grès
bois
moellon
pierre de taille
pan de bois
Toit tuile plate, tuile mécanique, ardoise, tôle ondulée
Étages sous-sol, rez-de-chaussée
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Techniques sculpture
Représentations croix de Malte
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables sous-sol, portail
Protections inscrit MH partiellement, 1931/04/17
Précisions sur la protection

portail : inscription par arrêté du 17 avril 1931

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Marchand Maud