Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Sainte-Anne

Dossier IA78002194 inclus dans Quartier de Gassicourt réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

  • Peinture monumentale : anges musiciens
  • Ensemble de 32 stalles
  • Ensemble des verrières de l'église Sainte-Anne
  • Ensemble de deux verrières à personnages
  • Statue : Vierge à l'Enfant
  • Ensemble de 8 chapiteaux
  • dalle funéraire (gisant)
  • Ensemble de 3 verrières à médaillons
Vocables Sainte-Anne
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Mantes-la-Jolie
Adresse Commune : Mantes-la-Jolie
Lieu-dit : Gassicourt
Adresse : place Sainte-Anne
Cadastre : 2014 AX 236

La plus ancienne mention de l'église date des environs de 1074. En effet dans une charte de donation de l'église Notre-Dame de Mantes à Cluny faite par le comte Simon, il est fait mention d'un revenu supplémentaire accordé par Raoul, vicomte de Mantes : l'église de Gassicourt (Vuascicurte) avec la dîme du vin et du blé. Par ailleurs, à la même époque le même comte après avoir énuméré divers dons qu'il fait à Cluny annonce qu'il va construire un monastère à Gassicourt. L'église était donc au cœur d'un prieuré dont un plan de l’époque moderne est conservé aux Archives Nationales. L'étude architecturale permet de retrouver différentes étapes de construction : l'église a été construite au début du XIIe siècle. le transept a été voûté d'ogives au début du XIIIe siècle, au moment où le chœur a été reconstruit. Au XVIe siècle la nef a été voûtée dans le style flamboyant. L'église a été restaurée au XIXe siècle par l'architecte Durand, notamment la façade et le clocher.Le bas côté-nord a été reconstruit et le bas côté sud voûté. la campagne de restauration qui fait suite aux bombardements de 1944 a supprimé les voûtes de la nef et restitué une charpente.

Période(s) Principale : 1ère moitié 12e siècle, 1ère moitié 13e siècle , daté par travaux historiques

L'église est construite selon un plan allongé à transept saillant et chevet plat. La façade occidentale est le reflet de la structure intérieure nef et deux bas-côtés. Elle comporte un portail qui occupe toute la largeur comprise entre les deux contreforts centraux. (IA7800...). Le clocher se trouve à la croisée du transept. A l'intérieur, la nef de cinq travées est élevée de deux niveaux : les arcades en plein cintre du rez-de-chaussée retombant sur des chapiteaux trapus et les fenêtres hautes en plein cintre elles aussi. La charpente de la nef a été rétablie dans les années 1960 et les voûtes flamboyantes supprimées. La croisée du transept est voûtée d'ogives de même que le chœur au chevet plat. Le bras sud est orné de deux grandes verrières, une vers l'est et une au sud, tandis que le bras nord n'en comporte qu'une, vers l'est. La sacristie qui se trouve sur le flanc nord est un vestige du prieuré, de même que la porte qui la jouxte et qui desservait le cloître disparu mais dont l'existence est mentionnée dans le plan de la fin du XVIIIe siècle : "jardin où était cy-devant un cloistre qui en faisait le pourtour".

Murs calcaire pierre de taille
Toit tuile plate
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
toit en bâtière
Techniques sculpture

Références documentaires

Bibliographie
  • LANGLOIS, Marc. "Sainte-Anne de Gassicourt (Yvelines). Du prieuré clunisien à l'église paroissiale". In : Centre international d'études romanes, 1990, p.129-183

  • LANGLOIS, Marc. "Sainte-Anne de Gassicourt". In : Mantes médiévale. La collégiale au coeur de la ville. Somogy, 2000. p.77-79

  • BRUEL, Alexandre. Recueil des Chartes de l'abbaye de Cluny. Tome IV. 1020-1090. Paris, Imprimerie nationale, 1888.

  • PRACHE, Anne." Gassicourt". In: Île-de-France Romane. Collection Zodiaque. Abbaye de la Pierre qui Vire, 1983. p.227 et 247.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.