Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint Roch

Dossier IA78002077 inclus dans ville de Chanteloup-les-Vignes réalisé en 2008

La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de page dans la rubrique « Documentation – Liens web ».

Vocables Saint-Roch
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Andrésy - Andrésy
Adresse Commune : Chanteloup-les-Vignes
Cadastre : 1988 AM 247

Les paroissiens de Chanteloup-les-Vignes ont obtenu l'autorisation de construire une chapelle qui fut dédiée en 1518 comme le laisse deviner la pierre de dédicace très effacée qui se trouve sous la tribune. Malgré sa petite taille, il fut construit en plusieurs étapes comme le signalent les sources. En 1535 quatre perches de terrain furent données pour le choeur. Les deux chapelles latérales furent reprises au XVIIe siècle : celle de la Vierge (à droite) fut agrandie en 1683 et celle de saint Vincent (à gauche) en 1630 grâce au don de Joachim Teinturier religieux au monastère des Feuillants. Le clocher porche a été reconstruit en 1846 sur les plans de l'architecte Fauconnier de Saint-Germain-en-Laye. C'est l'entrepreneur Petit, lui aussi de Saint-Germain-en-Laye qui a réalisé les travaux. Mais des malfaçons furent constatées et l'architecte Blondel constata un certain surplomb dans le clocher. Ce dernier connut encore deux graves préjudices, l'un en 1938 où la foudre le détériora et l'autre en 1999 où la tempête l'endommagea gravement, le faisant tomber sur la nef qu'il éventra. Il a été reconstruit par l'architecte Bernard Ruel, dont le travail fut primé en 2004 par les rubans du patrimoine, récompense de la fondation du patrimoine.

Période(s) Principale : 1er quart 16e siècle
Principale : 2e quart 16e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates 1518, daté par source
Auteur(s) Auteur : Fauconnier Charles, architecte, attribution par source
Auteur : Petit Eugène, entrepreneur, attribution par source

Petit édifice à vaisseau unique voûté d'ogives. Le chœur se distingue de la nef par les retombées plus hautes des voûtes et les colonnes engagées à chapiteaux lisses qui les supportent. Dans la nef, les ogives retombent sur des culs-de-lampes. Le clocher porche reconstruit en 1846 comportait deux niveaux maçonnés au dessus du rez-de-chaussée. Le clocher reconstruit est charpenté au dessus du niveau de l'horloge.

Murs calcaire
enduit
moellon
Toit ardoise, tuile plate
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures flèche polygonale
toit à longs pans
croupe polygonale
Techniques sculpture
Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.