Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Paul

Dossier IA91000983 réalisé en 2010
Vocables Saint-Paul
Appellations église Saint-Paul
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Essonne
Adresse Commune : Massy
Lieu-dit : Massy-Opéra
Adresse : rue des Canadiens
Cadastre : 1955 OK 378

Dès 1960, la création d'un complexe paroissial est envisagée pour le grand ensemble de Massy. Une première chapelle Saint-Paul, provisoire, est ouverte le 4 décembre 1960, avenue Saint-Marc. Après un agrandissement l'année suivante, le projet d'une église définitive aboutit en 1964 ; la chapelle provisoire est alors transférée rue des Olympiades, sous le vocable de Saint-Pierre. L'église Saint-Paul, définitive, est construite place des Italiens d'après les plans de l'architecte André Le Donné, et inaugurée le 9 février 1964. Construite en béton, sur un plan rectangulaire d'environ 38m sur 24m, et sur deux niveaux, son aspect apparaissait comme monumental. Cependant, dès 1982, des problèmes d'étanchéité, de coûts de chauffage et d'inadaptation aux besoins du grand ensemble se manifestent. Le destruction est envisagée au profit de l'actuelle église Saint-Paul, située à l'angle de la rue des Canadiens et de l'avenue de France. C'est l'architecte Serge Torrès qui est chargé de réaliser les plans en 1987. Le permis de construire est obtenu en février 1989 et l'inauguration a lieu en mars 1990.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1989, daté par source
Auteur(s) Auteur : Torrès, Serge, architecte, attribution par source

L'ancienne église Saint-Paul comportait un niveau bas constitué de salles de réunions et de catéchisme, avec l'espace de culte au-dessus. Elle était précédée, sur toute sa largeur, d'un porche de même hauteur que la nef, desservi par un large escalier. La façade était composée de deux portes centrales à un vantail, avec une partie vitrée permettant d'éclairer le bas de la nef, et d'une petite porte de chaque côté. Le baptistère était placé en saillie sur cette même façade. Au fond de l'église, quatre colonnes cylindriques en béton soutenaient un lanterneau vitré, éclairant le podium et l'autel situé dessus. Le plafond de la nef, en bois, était recouvert d'une charpente métallique.

Murs béton
brique
Toit matériau synthétique en couverture
Étages en rez-de-chaussée
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Roullier Lise
Lise Roullier

Stagiaire, puis vacataire, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.