Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

école professionnelle dite école d'apprentis d'Andrésy, actuellement centre d'apprentissage de la C.C.I.P.

Dossier IA78000969 inclus dans ville d'Andrésy réalisé en 2006

Fiche

La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de page dans la rubrique "Documentation – Liens web".

Précision dénomination école de plein air
Appellations Ecole d'apprentis d'Andrésy
Parties constituantes non étudiées belvédère
Dénominations école professionnelle
Aire d'étude et canton Andrésy - Andrésy
Adresse Commune : Andrésy
Adresse : 25 avenue des Robaresses
Cadastre : 1983 AE 216, 217 ; 1983 AV 9, 12

Une ferme-école a été construite en 1919 pour le quincailler parisien Paul Duflos. C'est l'actuel bâtiment appelé ex internat. Paul Duflos achète en 1922 cinq lots sur le terrain de l'autre côté de la rue appartenant à Emile Lambert. Il construit des ateliers de métallurgie (détruits mais connus par une photographie). En 1931, la Chambre de commerce de Paris achète les bâtiments de la ferme-école et les ateliers. Duflos reste propriétaire d'une partie du terrain Lambert sur lequel il projette la construction d'une autre ferme modèle (plan par J. Fouret en 1932). La chambre de Commerce ouvre dès le 1er octobre 1931 un atelier école de plein air pour les professions des industries de la mécanique et du bâtiment, de l'artisanat rural et du jardinage. Duflos serait resté directeur, il devient inspecteur départemental de l'enseignement technique en 1932. Cinquante-cinq apprentis font leur entrée. Ils sont cent vingt-et-un en 1935. Un atelier de menuiserie est construit dans les années 50. En 1964, l'établissement se consacre à l'enseignement de la mécanique automobile, au montage d'installations thermiques, à la menuiserie et au transport routier. Deux petits immeubles de bureaux et de salles de cours sont construits à la fin des années 60 puis vers 1972 un atelier électro-thermique. Depuis 1990, c'est un centre de formation technologique : réparation mécanique, transport routier, acoustique, équipement thermique et climatique.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1919, daté par source
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu,
Personnalité : Duflos Paul, commanditaire

L'ancienne ferme est en meulière sans chaîne en pierre de taille. Elle comporte un rez-de-chaussée sur sous-sol partiel, un étage de comble et un belvédère. Le toit, à longs pans avec croupe, est couvert de tuiles mécaniques. En 1932, elle comportait un garage à camion, une remise et une resserre, le logement du fermier, une sellerie, une vacherie et une écurie. Ce bâtiment fut transformé en internat (dortoir à l'étage de combles, réfectoire dans l'ancienne écurie-étable). Le belvédère existait dès l'origine. L'actuel réfectoire est en pans de bois avec briques en remplissage, il est en rez-de-chaussée et date probablement des années 30. Les deux immeubles de bureau sont en béton avec murs-rideaux en matériaux composites. L'atelier de menuiserie, en béton avec enduit, est en rez-de-chaussée avec toit en shed.

Murs meulière
brique
béton
mur-rideau
enduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
pan de bois
Toit tuile mécanique, béton en couverture
Étages sous-sol, en rez-de-chaussée, étage de comble, 1 étage carré
Couvertures terrasse
toit à longs pans
shed
croupe
noue
Statut de la propriété propriété d'un établissement public
Éléments remarquables belvédère
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Joudrier Aurélien