Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

École de filles et salle d'asile actuellement lycée professionnel Erik Satie.

Dossier IA75000256 réalisé en 2015
Précision dénomination école de fille
Dénominations école primaire, salle d'asile
Aire d'étude et canton Petit Montrouge
Adresse Commune : Paris 14e arrondissement
Adresse : 2 rue Pierre Castagnou
Cadastre : 2014 CL 65

L'école de fille, actuel lycée professionnel Erik Satie, fait partie des bâtiments communaux dont la construction a été décidée par la commune de Montrouge dès 1846. Il s'agit d'une réponse aux exigences de la Loi Guizot, contraignant les communes à disposer d'un local d'école.L'achat de terrains aux Hospices de Paris en 1849, pour y construire une mairie, des écoles, une salle d'asile et une place publique donne lieu à un procès verbal actant la viabilité du projet par l'architecte de l'arrondissement de Sceaux Claude Naissant.

En 1851, c'est lui qui signe le cahier des charges préalable à ces constructions dont il assure la réalisation dès 1852. L'école de filles et l'asile se situe coté rue Pierre-Castagnou, parallèlement à la Mairie. En 1878, pour faire face à une nombre croissant de nouveaux élèves, les écoles ont fait l'objet de nombreux aménagements destinés à ouvrir de nouvelles salles de classes.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1852, daté par travaux historiques

Auteur(s) Auteur : Naissant Claude

L'ancienne école de fille, actuel lycée Erik Satie, est formée de plusieurs bâtiments. Elle fait face à l'ancienne école de garçons et présente la même distribution. La façade donnant sur la place de la mairie se compose de trois bâtiments rectangulaires, dont l'un en retrait et placé perpendiculairement, tous trois couverts par un toit à longs pans et à croupe. Le bâtiment en retrait laisse une place suffisante à un jardinet organisé autour d'un bassin.

On notera que les tuiles en écailles visibles sur des photographies anciennes ont été remplacées par des tuiles mécaniques et qu'un châssis de toit a été percé sur le bâtiment en retrait . Les façades sont rythmées au rez de chaussée par des arcades fermées de baies. Le premier étage est percé de fenêtres de forme rectangulaire. L'ensemble de la façade est animé par des pilastres qui marquent les travées et les angles. Chacun des bâtiments rectangulaires abrite des salles de classe au rez de chaussée et à l'étage desservi par un escalier intérieur. Le rez de chaussée du bâtiment de gauche est désormais occupé par le centre de documentation. C'est dans cette salle que se trouve la fresque intitulée "Les vieilles chansons françaises" datée de 1933. Le bâtiment central comporte, sur sa façade côté mairie, un portique abritant neuf scènes peintes à fresque, sur le thème des Fables de La Fontaine datés de 1934. Ce portique est surmonté d'une galerie en bois fermée. Une galerie ouverte au second étage dessert le logement du directeur de l'établissement.

La façade arrière de ces trois bâtiments ouvre sur une cour intérieure, bordée sur son côté opposé par deux bâtiments formant un angle. L'un d'entre eux est une reconstruction moderne, en béton.

Murs calcaire grand appareil
béton
bois
Toit tuile mécanique
Étages 1 étage carré
Couvrements
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans croupe
Techniques peinture

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives des Hauts de Seine. Série DO/145. Carton Mairie.

  • Archives de Paris. VM74/16. Carton Écoles.

Bibliographie
  • Mayeur, Françoise. Histoire générale de l'enseignement et de l'éducation en France. t.III : De la Révolution à l'école républicaine, 1789-1930. Paris: Perrin, 2004.

  • Châtelet, Anne-Marie (dir.). Paris à l'école, "qui a eu cette idée folle..." catalogue d'exposition au Pavillon de l'Arsenal. Paris, Picard, 1993.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Sol Anne-Laure
Anne-Laure Sol

Conservateur du patrimoine, service Patrimoines et Inventaire, Région Ile-de-France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.