Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale Saint-Etienne

dalle funéraire de Jean de Chaumette

Dossier IM77000402 réalisé en 2008

Cette dalle funéraire du chanoine Jean "de Calmeta", mort le 8 décembre 1334, provient de la chapelle Saint-Fiacre (1ere chapelle rayonnante sud). Elle fait partie de l'ensemble des dalles de la cathédrale déplacées à l'occasion des restaurations du 19e siècle : d'abord entreposées au Vieux-Chapitre, elles furent présentées au musée en 1926 avant de revenir dans le sous-sol du Vieux-Chapitre, leur lieu de conservation actuel. Comme la plupart des autres dalles de chanoines meldois, celle de Jean de Chaumette s'apparente à l'art des tombiers parisiens. Le décor d'architecture entourant le défunt est comparable à celui de la dalle d'Adam de Précy, son contemporain, lui aussi inhumé dans la chapelle Saint-Fiacre (dossier IM77000401).

Dénominations dalle funéraire
Appellations de Jean de Chaumette
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Emplacement dans l'édifice dans la chapelle Saint-Fiacre
Lieu de dépôt Commune : Ile-de-France,77,Meaux,sous-sol du Vieux-Chapitre
Période(s) Principale : 2e quart 14e siècle
Dates 1334
Catégories sculpture
Matériaux calcaire, gravé, incrustations
Précision dimensions

h = 256 ; la = 137. Dimensions approximatives.

Iconographies chanoine, prière, ange thuriféraire, arcade, livre, croix, tétramorphe
Précision représentations

Le défunt est représenté couché, en chasuble, tenant un livre (aujourd'hui disparu). Il est entouré d'un encadrement architecturé gothique : deux colonnettes latérales supportent un arc trilobé surmonté d'un gâble ajouré d'une rose. Dans la partie supérieure de la dalle se font face deux anges thuriféraires. Les colonnettes latérales sont animées par de petits personnages, qui sont les clercs assistant à l'office funèbre. Aux angles de la dalle sont placés les symboles des évangélistes. Une certaine verve grotesque apparaît dans les détails des petites figures imaginaires gravées ça et là sur la dalle, par exemple aux pieds du défunt.

Inscriptions & marques épitaphe, sur l'oeuvre, latin, partiellement illisible
Précision inscriptions

L'épitaphe gravée sur les quatre côtés de la dalle, en lettres gothiques, est aujourd'hui très difficilement lisible. Nous reprenons donc ici la transcription de F. Lebert : "HIC JACET MAGISTER JOHANNES DE CALMETA QUONDAM CAN(ONI)CUS (MELD)ENSIS ECCLESIE QUI OBIIT ANNO DOMINI MILLESIMO TRICESIMO QUARTO DIE SABBATI (...) (CONCEPTIONIS) BEATE MARIE VIRGINIS. CUJUS A(N)I(M)A PER DEI MISERICORDIAM REQUIESCAT IN PACE. AME(N)".

États conservations oeuvre mutilée
manque
Précision état de conservation

Les parties en incrustations (la tête et les mains tenant le livre, sans doute en marbre blanc) ont disparu. La dalle est brisée en deux fragments. Les gravures sont très usées.

Statut de la propriété propriété de l'Etat

Références documentaires

Bibliographie
  • LEBERT, Fernand. Musée Bossuet à Meaux. Pierres tombales. Pierres gravées. Inscriptions. Bulletin de la Société littéraire et historique de la Brie, t. 10, 1931, p. 35-53.

    p. 46-47
  • CHARON, Pierre et ASSELINEAU, Louis-Marie. Sépultures, pierres tombales et inscriptions dans la cathédrale Saint-Etienne de Meaux, dans : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 327-361.

    p. 328
  • ALLOU, Auguste. Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux. Meaux : A. Dubois, 1839.

    p. 43
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.