Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

couvent des Carmélites

Dossier IA77000629 inclus dans ville de Meaux réalisé en 2012

Fiche

Genre de carmélites
Appellations des Carmélites
Dénominations couvent
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Adresse : 112 rue de Chaage
Cadastre : BX 315

Les Carmélites s'installèrent à Meaux au XIXe siècle et leur maison connut un rayonnement important avec la figure de Mère Élisabeth de la Croix (1832-1896), fondatrice des Carmels de Fontainebleau (1875), de Merville (1890) et d'Épernay (1895). Dans un premier temps, les soeurs avaient élu domicile dans le quartier du Marché, en rive de la Marne (dossier IA77000630). Elles quittèrent cet emplacement en 1889 pour un autre site au nord de la ville, où l'architecte Jules-Léon Dupont (1846-1907), inspecteur des édifices diocésains, dirigea à partir du 1er juillet 1888 la construction d'un nouveau couvent avec un cloître à arcades en brique. Les artisans employés sur ce chantier étaient les maçons Bruguevin et Thallot, le serrurier Gaillardon, le menuisier Guyon et le charpentier Perdrige. Les 28 carmélites se transférèrent dans leur nouveau couvent le 12 août 1889. La chapelle fut élevée un peu plus tard (1892-1894), toujours sur les plans de Dupont. La décoration sculptée, due à Lebègue, comporte plusieurs portraits, dont celui de Mgr de Briey, l'évêque de Meaux qui consacra l'édifice, et ceux des bâtisseurs sur les modillons de la façade, en dessous du Sacré-Cœoeur.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1889, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Dupont Jules-Léon,
Jules-Léon Dupont (1846 - 1907)

Inspecteur des édifices diocésains. Il a notamment construit le Carmel de Meaux et le bâtiment du petit séminaire dans la même ville.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Lebègue, sculpteur, attribution par travaux historiques

Le couvent des carmélites s'étend sur une vaste parcelle rectangulaire comprise entre les rues de l'Hospice, de Chaage et Laennec. Il est entièrement clos de murs. Les bâtiments sont regroupés à l'ouest, autour d'une cour carrée. la chapelle, perpendiculaire à ce cloitre, présente son mur pignon vers la rue de Chaage. L'autorisation d'entrer ne nous ayant pas été accordée, la couverture photographique a seulement pu être menée depuis la rue.

Murs brique
calcaire moellon enduit
Toit ardoise
Plans plan symétrique
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit en pavillon croupe
Techniques sculpture
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BERNINI, Gérard et DUFFET, Jean-Louis (dir.). Dictionnaire topographique et historique des rues de Meaux, tome 3 : Faubourgs et nouveaux quartiers. Meaux : Société littéraire et historique de la Brie, 1999.

    p. 96-97
  • FÖRSTEL, Judith, et al. Meaux. Patrimoine urbain. Collection « Cahiers du patrimoine », n° 104. Paris : Somogy éditions d’art, 2013.

    p. 182-183
  • Bénédiction de l'autel des Carmélites de Meaux. Semaine religieuse du diocèse de Meaux, 1888, p. 423.

  • Bénédiction de la chapelle du Carmel de Meaux. Semaine religieuse du diocèse de Meaux, 1894, p. 174.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.