Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

cité dite Grand Ensemble de Massy-Antony ou Le Grand Ensemble, actuellement Massy-Opéra

Dossier IA91000981 réalisé en 2010
Appellations Grand Ensemble de Massy-Antony ou Le Grand Ensemble, actuellement Massy-Opéra
Parties constituantes non étudiées château d'eau, chaufferie, bibliothèque, opéra
Dénominations cité
Aire d'étude et canton Essonne
Adresse Commune : Massy
Lieu-dit : Massy-Opéra
Adresse : avenue du Président Kennedy , avenue du Maréchal Leclerc , avenue du Maréchal Koenig , rue de Londres , rue Jean Mermoz , rue de Longjumeau
Cadastre : 1955 OK ; OL ; OM ; ON ; OO

C'est en 1956 que le Commissariat à la construction et à l'urbanisme pour la région parisienne lance le projet de construction d'un grand ensemble sur les communes de Massy (Seine-et-Oise) et d'Antony (Seine). Le terrain est propice à l'urbanisation puisqu'il s'agit d'un plateau cultivé de 300 hectares, zone de sauvegarde foncière, déjà desservi par des transports en commun (ligne de Sceaux). En 1958, l'architecte Pierre Sonrel, nommé par le ministère de la Reconstruction, devient pilote du projet, assisté de Jean Duthilleul. Cette opération d'urbanisation s'impose donc aux deux communes ; le problème des frontières communales et départementales freinent l'avancement du projet. C'est pourquoi la Société d'Aménagement et d'Equipement du grand ensemble de Massy-Antony (S.A.E.G.E.M.A.) est créée en 1959, sous la direction de Francis Boot. Le plan masse est adopté le 29 mai 1959. En août 1959, le site est classé Z.U.P. La réalisation du grand ensemble s'effectue entre les années 1959 et 1972. Différents bailleurs sociaux lancent des projets de construction de logements, en nommant des architectes d'opération spécifiques à chaque îlot. Les chantiers de construction sont en majorité marqués par l'utilisation d'éléments industrialisés et préfabriqués. La construction débute autour du groupe scolaire Nicolas Appert, construit avant 1958, se poursuit à l'ouest du grand ensemble, et se termine autour de la place de France. Outre l'habitat, le plan masse prévoit l'aménagement de la voirie, la création d'îlots de verdure entre les immeubles mais aussi de plusieurs parcs confiés à l'architecte-paysagiste Pierre Roulet. En décembre 1960, la chaufferie centrale est mise en service ; réalisée par les architectes G. Leclaire et Philippe Martin, elle est destinée à assurer la production d'eau chaude et le chauffage pour la totalité du grand ensemble. De même, l'architecte Font réalise un château d'eau de quatre réservoirs, avenue Kennedy, afin de stocker l'eau nécessaire aux 9000 logements prévus. L'architecte Pierre Sonrel marque sa volonté de créer une ville et non pas un lotissement, « c'est-à-dire l'habitation et l'équipement social » selon son expression. Ainsi, il dote le grand ensemble d'équipements collectifs, à l'échelle du grand ensemble et à celle des îlots, avec un centre commercial principal et trois centres secondaires, une bibliothèque, un conservatoire, un cinéma, un collège d'enseignement technique devenu lycée d'enseignement professionnel, un collège d'enseignement général, six groupes scolaires, des crèches, des édifices religieux et un centre administratif construit au début des années 1970, tout comme le centre omnisports. Le projet initial prévoyait une population de habitants. En 1999, le quartier compte 16629 habitants répartis dans 6892 logements. Le 9 octobre 1993, le grand ensemble prend un nouveau visage avec l'inauguration de l'opéra au coeur du grand ensemble, et s'appelle désormais « Massy-Opéra ». Ce quartier fait l'objet d'un plan de rénovation urbaine depuis novembre 2008 : le quartier Massy- Opéra Est (Bourgogne-Languedoc) et la place de France seront entièrement réaménagés à partir de 2012.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1958, daté par source
Auteur(s) Auteur : Sonrel Pierre, architecte, attribution par source
Auteur : Leclaire Gaston, architecte, attribution par source
Auteur : Martin Ph., architecte, attribution par source
Auteur : Roulet Pierre, paysagiste, attribution par source

Ce grand ensemble est situé dans le quadrilatère formé à l'ouest par le centre-ville de Massy, au nord par l'ancienne route de Chartres, aujourd'hui avenue du Président Kennedy, marquant les frontières communale avec Antony et départementale avec les Hauts-de-Seine, à l'est avec le Petit Massy, et au sud avec la D188 et le parc urbain Georges Brassens. L'ensemble est construit en îlots autour d'un centre : la place de France. Il est essentiellement doté d'immeubles bas, de barres R+4, n'imposant pas la mise en place d'ascenseurs à l'époque de la construction. Néanmoins, on dénombre quelques tours sur plan carré R+9 à R+12 et trois barres parallélépipédiques, R+17, de la rue des Canadiens, en bordure de la place de France. La majorité du gros-'uvre est réalisé en béton (quelques immeubles sont construits en pierre de taille) et les couvertures sont toutes en terrasse. Le procédé constructif le plus employé est celui de la préfabrication lourde. L'aménagement des espaces verts est un élément majeur du quartier depuis sa construction. En effet, celui-ci est doté de quatre parcs : le parc Descartes à l'est, le parc de la Corneille au nord, le parc de la Blanchette et le parc urbain Georges Brassens au sud. De plus, les espaces vides entre les immeubles ont été aménagés en pelouses, en îlots arbustifs et en bouquets d'arbres. Enfin, les pieds d'immeubles bénéficient tous de pelouses, de haies taillées ou de haies arbustives. Le stationnement est de plusieurs types : des parkings en sous-sol, réservés à une opération de logements ou commun à tous les logements (parking souterrain de la place de France) ; des parkings externes le long des voies de circulation, perpendiculaires aux voies et en nappes à l'intérieur des îlots. Pour Pierre Sonrel cette opération est "un ensemble à [...] développement progressif. Il ne s'agit pas de faire une unité déterminée quand l'architecte s'en va. Nous devons trouver un plan qui permette à la Ville de se mettre en place et également [...] que certaines parties puissent être démolies et que d'autres puissent revenir. [...] Une de nos idées aussi c'était la séparation des piétons et de l'auto". Ainsi, le maillage est composé de grands axes de circulation réservées aux véhicules et dessinant les îlots, ainsi que de voies secondaires, appelées allées, à l'intérieur des îlots, le long des immeubles, facilitant ainsi la circulation piétonne.

Murs béton
Toit béton en couverture
Étages 1 étage carré, 2 étages carrés, 3 étages carrés, 4 étages carrés, 5 étages carrés, 8 étages carrés, 9 étages carrés, 12 étages carrés, 13 étages carrés, 17 étages carrés
Couvertures terrasse
Jardins pelouse, massif d'arbres, groupe d'arbres, massif de fleurs, parterre de gazon
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Blanc Brigitte
Brigitte Blanc

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Roullier Lise
Lise Roullier

Stagiaire, puis vacataire, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Estignard Marie-Laure
Marie-Laure Estignard

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.