Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cimetière de Gassicourt

Dossier IA78002300 inclus dans Quartier de Gassicourt réalisé en 2017

Fiche

Parties constituantes non étudiées monument aux morts, tombeau
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Mantes-la-Jolie
Adresse Commune : Mantes-la-Jolie
Adresse : place Sainte-Anne
Cadastre : 2018 AX 195

Le cimetière de Gassicourt, sur le cadastre Napoléonien, se trouvait sur le flanc sud de l'église. Il y est resté jusqu'à 1940, date à laquelle le conseil municipal de Mantes-Gassicourt a acquis un terrain de 800 m2 puis en 1943 de 22 000 m2, le projet étant de transférer le cimetière du centre de Mantes. Le portail d'entrée et un pavillon pour le conservateur ont été alors construits et en 1971 fut inauguré le mémorial aux rapatriés d'Afrique du Nord, réalisé par le sculpteur mantais Milovanovic.

Période(s) Principale : milieu 20e siècle , daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Milovanovic Momcilo,
Momcilo Milovanovic (1921 - 2013)

Né en Serbie en 1921, il grandit dans un milieu campagnard qui plus tard influencera profondément son art, notamment dans son choix de matériaux, qu’il préfère bruts et rustiques. Pour échapper au Travail obligatoire en 1943, il se réfugie à Vienne et s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts. Arrêté alors qu’il se rend à la Pinacothèque de Munich, il échappe à une condamnation de la Gestapo en s’enfuyant par les toits, avant de faire deux ans de service militaire dans les troupes bulgares. C’est ensuite qu’il se consacre à la sculpture, en intégrant les Beaux-Arts en 1950. Diplômé, il enseigne avant de se rendre à Paris en 1960. Il découvre la récupération, le métal rouillé, la peinture sur bois, et l’abstraction. A peine un an après son arrivée à Paris, il expose dans une galerie, rue Saint-André-des-Arts, où il obtient pour la première fois une reconnaissance artistique. Invité par le maire de la ville, il s’établit à Mantes-la-Ville, où il s’est éteint. Il réalise plusieurs œuvres pour la commune. Bronze, béton, plastique, marbre, bois : Momcilo Milovanovic s’est essayé à tous les matériaux. Ses statues, géométriques et harmonieuses, sont des totems de l’ère industrielle, qui interrogent sur les classes sociales et leurs rapports de forces, et sur la marque que l’Homme laisse inéluctablement sur la nature. (Connaissance des Arts, 2013)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par travaux historiques

Références documentaires

Bibliographie
  • GREM, Mantes et Mantes-la-Ville de 1789 à nos jours. Groupe de recherches et d'éditions mantaises. Volume I (1789-1889) 1991, 406 pages, Volume II (1889-1939) 1990, 495 pages, Volume III (1939-1989) 1993

    Tome III p. 293
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.