Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

centre administratif dit Centre culturel et administratif André Malraux

Dossier IA95000412 réalisé en 2012

Fiche

Parties constituantes non étudiées hôtel de ville, bibliothèque, conservatoire
Dénominations établissement administratif
Aire d'étude et canton Cergy-Pontoise
Adresse Commune : Cergy
Adresse : parvis de la Préfecture
Cadastre : 2010 AX 38

Dès le début des années 1970, le principe d'un grand centre culturel implanté non loin de la préfecture, au cœur du quartier à l'urbanisme sur dalle, était posé. En 1972, l'ouverture au public était projetée pour 1975. Mais en 1974, aucun chantier n'était démarré et cet édifice de 9 500 mètres carrés n'était plus envisagé dans un futur proche. Le projet qui devait réunir dans un même édifice une école de musique, un musée d'art contemporain, deux salles de théâtre ainsi qu'une bibliothèque, fut en effet repoussé par le syndicat communautaire à une faible majorité. Le centre était jugé trop onéreux et l'implantation d'un musée d'art contemporain était l'objet de dissentiments. Bernard Hirsch (1927-1988), alors responsable de l'aménagement de la ville nouvelle, suggéra d'intégrer au bâtiment les surfaces de l'hôtel de ville, un autre édifice dont les coûts faisaient débat, et de supprimer le musée. Les architectes Claude Vasconi (1940-) et Georges Pencreac'h (1941-) furent alors chargés de revoir leur projet et d'imaginer un centre polyvalent, à la fois culturel et administratif. Le centre fut inauguré le 8 octobre 1979 par le ministre de la Culture, Jean-Philippe Lecat.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1979, daté par source
Auteur(s) Auteur : Vasconi Claude, architecte), Pencreac'h Georges, attribution par source

Le Centre culturel et administratif André Malraux se situe au point de convergence le plus important du quartier, il est traversé par les principaux cheminements piétonniers de la dalle. L'édifice ne s'organise donc pas en fonction des équipements qu'il abrite, mais selon son implantation urbaine. Le parti architectural émane ainsi de la situation charnière du centre : les différentes entités s'organisent sur les trois côtés d'une place couverte carrée qui est flanquée de quatre tours aux angles qui assurent les circulations verticales. La place centrale qui est nommée « place des Arts », est aménagée en gradin et abritée par une grande couverture métallique vitrée. D'une superficie totale de 22 000 mètres carrés hors parkings, le bâtiment était destiné à accueillir lors de sa construction : un centre culturel, l'hôtel de ville qui regroupait le Syndicat communautaire d'aménagement et les mairies annexes de Cergy et de Pontoise , une bibliothèque, une maison des loisirs, une école de musique avec un auditorium de trois cents places, une halte garderie, une antenne de l'Agence nationale pour l'emploi, une cafeteria et 2 000 mètres carrés de surfaces commerciales. En infrastructure, deux niveaux de parkings viennent compléter l'ensemble. Enfin, le centre se caractérise par ses couleurs contrastées. Initialement, le rouge, le bleu et le vert devaient habiller les façades. Mais suite à l'intervention du Préfet qui estimait que les tons tranchaient trop avec le reste du quartier, le rouge fut supprimé. Ainsi, un parement de céramique bleue et verte émaillée et des murs rideaux profilés en aluminium laqué vert viennent aujourd'hui rythmer les façades. Cette vivacité des couleurs était destinée selon les architectes à « distinguer fortement ce bâtiment de son environnement »

Murs béton
carrelage mural
parpaing de béton
Toit béton en couverture, verre en couverture, métal en couverture
Étages 5 étages carrés
Escaliers escalier dans-oeuvre
Techniques céramique
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Utilisées comme parement de l'édifice, les plaquettes en céramique émaillée bleu et vert constituent le décor.

Intérêt de l'œuvre à signaler
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Noyer-Duplaix Léo