Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

casino dit Windsor Casino

Dossier IA95000373 réalisé en 2006
Appellations Windsor Casino
Dénominations casino
Aire d'étude et canton Enghien-les-Bains
Adresse Commune : Enghien-les-Bains
Adresse : rue du Général de Gaulle , rue de la Coussaye
Cadastre : 1995 AE 382

Dès 1908, l'idée de construire un second casino est lancée par le Docteur Helary accompagné vraisemblablement par le banquier et homme d'affaire Henri Dupont. C'est dans ce contexte que le grand projet du Windsor Casino est conçu. Il devait prendre place sur les bords du lac, face à la jetée, rivalisant ainsi avec le casino municipal. Il aurait dû occuper la grande parcelle de la propriété du Windsor, d'où le choix de ce nom qui, de plus, correspondait parfaitement à la volonté de luxe et de faste voulus pour le futur casino. Les architectes Boet et Rozet conçoivent un ambitieux projet avec un grand bâtiment dévolu au casino où prenaient place les salles de jeu, les salons et le théâtre, mais un aussi un remarquable complexe sportif nommé parc des sports. L'édifice devait se déployer sur une grande façade de 70 mètres de long et sur plus de 60 mètres de profondeur, l'ensemble du plan étant presque carré. Au sous sol, étaient répartis les différents services inhérents au fonctionnement du casino mais aussi une salle de billard et une salle d'escrime. Au rez de chaussée, en fait surélevé, se déployaient une galerie promenoir, le théâtre-salle des fêtes, un restaurant, des salles de jeux et une grande terrasse construite en rotonde et donnant sur le parc des sports. Au dernier niveau, également occupé par le théâtre, étaient disposés d'autres salons, la salle de restaurant du Cercle, des salles de jeux et la prestigieuse grande salle du Baccarat avec d'immenses terrasses donnant sur le lac. Mais la partie la plus originale du projet est sans conteste le parc des sports dont une partie paysagée à l'anglaise, avec un petit lac et une rivière, était agrémenté d'un théâtre de verdure dit théâtre des fleurs et d'un kiosque à musique. De nombreux aménagements permettaient les pratiques sportives les plus variées et certainement les plus en vogue pour certaines : terrains de lawn-tennis, de croquet, piste de skating, stand de tir, grand terrain de football avec de part et d'autre des tribunes, terrains de golf, piste de marathon et, dans le fond de l'ensemble, un hangar à aéroplane. L'accueil des automobiles était aussi prévu avec un vaste garage à auto, à l'arrière du casino. Le projet n'a finalement pas vu le jour, la question du second casino, très controversée, étant rapidement abandonnée.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1909, daté par source
Auteur(s) Auteur : Boet L., architecte, attribution par source
Auteur : Rozet Gaston, architecte, attribution par source

La façade sur le lac présentait une entrée monumentale dans un pavillon latéral couvert d'un grand dôme couronné par un lanternon. De nombreux degrés conduisaient à l'entrée d'honneur encadrée par des colonnes et ornée de groupes sculptés. Le reste de la façade se déployait sur la droite avec 8 travées aux grandes baies cintrées à l'étage.

Murs pierre
béton
Toit ardoise, zinc en couverture
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Couvertures terrasse
dôme
lanterneau
Escaliers escalier de distribution extérieur
escalier dans-oeuvre, escalier symétrique
États conservations oeuvre non réalisée
Techniques ferronnerie
sculpture
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.