Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bibliothèque Georges Duhamel

Dossier IA78002197 inclus dans Centre ville réalisé en 2015

Fiche

La médiathèque Georges Duhamel cristallise la quête de modernité qui règne à Mantes-la-Jolie dans les années 1960. Elle a fait l'objet d'un article dans le numéro spécial de la revue "Architecture d'aujourd'hui" l'année de sa construction. Dans ce périodique, consacré aux édifices culturels, elle est citée à côté de la fameuse bibliothèque pour enfants de Clamart "La joie par les livres", mais aussi de bibliothèques anglaises ou japonaises.

Dénominations bibliothèque
Aire d'étude et canton Mantes-la-Jolie
Adresse Commune : Mantes-la-Jolie
Adresse : square Brieussel-Bourgeois
Cadastre : 2014 AB 780
Adresse

Le projet de la nouvelle bibliothèque de Mantes-la-Jolie est dû Raymond Lopez. Le permis de construire est accordé en novembre 1963 et l'adjudication des travaux a lieu en février/mars 1964. A la mort de Raymond Lopez en 1966, la fin du chantier est assumée par Henri Longepierre et Rémi Lopez. Lors de la construction une salle avait été prévue pour une discothèque. Cette salle a été aménagée à partir d'octobre 1970 ; une table d'écoute avec un magnétophone Révox et deux platines a été achetée, tandis que les murs étaient insonorisés grâce à l'application de moquette. Elle a été inaugurée en 1971. (Chronique des bibliothèques (http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1971-05-0295-001)

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1963, daté par source
Auteur(s) Auteur : Lopez Raymond, architecte, attribution par source
Auteur : Longepierre Henri
Auteur : Lopez Rémi

Le plan de la bibliothèque est extrêmement simple : il s'agit de trois carrés superposés. Le carré du premier étage est le plus large et forme une sorte d'encorbellement au dessus du rez-de-chaussée. Le sous-sol a une façade ouverte sur une cour anglaise desservie par un escalier extérieur. Un plot central comprend l’escalier principal rampe sur rampe. Un petit escalier en vis sert d'escalier secondaire entre le rez-de-chaussée et le premier. C'est un bâtiment à ossature métallique avec des piliers IPN dont la répartition à l'étage suit un schéma carré. La façade de ce niveau est formée d'un mur rideau de panneau d’aluminium alternant avec les hautes et étroites fenêtres.

Selon l'article de la revue l'architecture d'aujourd'hui l'organisation intérieure était la suivante en 1966 : les locaux accessibles au public sont au rez-de-chaussée; hall d'entrée conçu pour permettre l'organisation d'expositions temporaires, salles de lecture et de prêt, ainsi que le bureau du bibliothécaire, le secrétariat et un magasin pour les livres usuels. Le premier étage est occupé par les réserves de livres, d'une capacité totale de 80 000 volumes. La discothèque, les vestiaires-sanitaires, la salle des entrées et un atelier de reliure trouvent place au sous-sol. Les liaisons entre les étages sont assurées par deux monte-livres et un escalier placés au centre du bâtiment. Cette organisation a changé et la salle de lecture du public est à l'étage.

Murs béton
acier mur-rideau
Toit béton en couverture
Étages 1 étage carré
Couvertures terrasse

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales de Mantes-la-Jolie. 5 M 48 (1) et (2)

Périodiques
  • L’Architecture d'aujourd'hui, mars 1961, n° 94, p. 46.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.