Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

barrage mobile à fermette et aiguille dit barrage d'Andrésy (détruit)

Dossier IA78002008 inclus dans rivière aménagée réalisé en 2006

La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de page dans la rubrique « Documentation – Liens web ».

Précision dénomination barrage mobile à fermettes et aiguilles
Dénominations barrage mobile
Aire d'étude et canton Andrésy - Andrésy
Hydrographies Seine la
Adresse Commune : Andrésy
Cadastre : 1983 AI domaine public

En 1842 un projet de barrage mobile de type Poirée est présenté au Conseil des Ponts et Chaussées. Il est adopté en 1845 et mis en oeuvre l'année suivante après une enquête publique. Après la seconde guerre mondiale le barrage d'Andrésy est devenu vétuste et dangereux. En décembre 1950 on ne peut relever certaines fermettes et un nouveau barrage est construit en 1953 plus en aval.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1846, daté par source
Auteur(s) Auteur : Poirée Charles, ingénieur, attribution par source

Le barrage d'une centaine de mètres situé entre l'île Nancy et la rive gauche comportait deux piles intermédiaires de 4 mètres de large. Il comportait des fermettes de forme trapézoïdale en métal de 50 kg dans lesquelles ont engageait des aiguilles en bois. Il était prolongé du côté de l'île par une passerelle enjambant un déversoir.

États conservations détruit
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.