Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bains douches de la rue des Haies

Dossier IA75000306 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations bains douches
Aire d'étude et canton Ile-de-France
Adresse Commune : Paris
Adresse : 27 rue des Haies
Cadastre : 2016 DR 100

Après la Première Guerre Mondiale, la question des piscines et des bains-douches municipaux fait l'objet de nombreuses discussions du Conseil municipal de la Ville de Paris. L'état de vétusté préoccupant de certains établissements, dont la piscine Ledru-Rollin (12e), pourtant inaugurée à peine vingt ans auparavant (1897), la replace au centre des débats. A partir de 1921, les élus parisiens sollicitent l'aide de l’État pour remédier à cette situation. Le Ministère de l'Hygiène, de l'Assistance et de la Prévoyance sociale accepte de mobiliser le produit des recettes des jeux pour soutenir une nouvelle campagne de construction dans la capitale. Approuvée le 26 mars 1921, elle comporte six opérations à entreprendre immédiatement : la reconstruction de la piscine Ledru-Rollin, l’achèvement de la piscine Rouvet (19e), la réalisation de celles de la rue Blomet (15e) et de la Butte-aux-Cailles (13e), ainsi que l’édification de deux bains-douches, l’un rue de Buzenval (20e) et l’autre rue des Deux-Ponts (4e). Le conseil municipal confie alors à Charles Heubès, architecte en chef adjoint de la ville de Paris et à l’ingénieur Girard, chargé du service des installations mécaniques, une mission spécifique : celle de se rendre en Alsace et en Lorraine pour y examiner des installations récentes et signalées comme remarquables. Au retour de ce voyage, les deux hommes élaborent un programme-type pour la construction des établissements municipaux de natation et de bains-douches, qui est adopté le 7 juillet 1922. Il introduit le principe d'une nomenclature à respecter et propose l'ouverture d'un concours d'architecture pour la conception de trois premiers sites : les piscines Rouvet et Blomet et les bains-douches de la rue de Buzenval, à l'angle de la rue des Haies. Le concours est lancé le 11 juillet 1924. En janvier 1925, seuls deux candidats déposent des projets pour les bains-douches de la rue des Haies : les architectes Henri Gautruche et Georges Planche, associés à la société de construction Baffrey-Hennebique et l’entrepreneur Jules Bafoil, président de l’Œuvre française d’hygiène, qui s’était fait une spécialité de ce type de bâtiment. Gautruche et Planche remportent le premier prix. Leur établissement fournit le prototype qui servira de modèle aux équipements suivants, réalisés dans les années trente.

Tirant parti d’une parcelle ingrate de forme trapézoïdale, située à l’intersection de la rue de Buzenval et de la rue des Haies, les deux architectes isolent les salles de douches, placées du côté libre de toute construction (rue de Buzenval) en rejetant les pièces de service (buanderie, magasins, économat) et le logement du directeur du côté des bâtiments mitoyens (rue des Haies). La séparation des sexes après le passage devant la caisse est respectée grâce à un vestibule donnant accès, à gauche, au service des femmes (rez-de-chaussée) et à droite, à l’escalier menant au service des hommes (premier étage). Chacun comporte trente cabines, précédées d’une vaste salle d’attente. L’équipement est caractérisé par la modernité de ses installations : électricité, filtrage de l’air, tourniquets de contrôle, monte-charge reliant la buanderie et la réserve de linge, centralisation des commandes du réseau hydraulique (eau chaude, de chauffage, aérotherme, réchauffeurs, départs d’eau froide et d’eau mitigée) dans une même pièce, au sous-sol. L’établissement de la rue des Haies marque surtout l’apparition d’un vocabulaire décoratif : association du béton armé et de la brique en parement - cette dernière étant travaillée pour obtenir de savants effets de calepinage - mosaïques polychromes, frise de carreaux de céramique vernissée, coupole en pavés de verre surplombant l’entrée. Le plan élaboré par Gautruche et Planche (une longue aile regroupant la chaufferie au sous-sol et les cabines sur deux niveaux, accolée à un corps de bâtiment en retour pour l’accueil, les pièces de service et le logement) sera abondamment copié dans les réalisations des années 1931-1932.

Les bains-douches de la rue des Haies - rue de Buzenval ouvrent au public le 27 février 1927.

Les cabines ont été rénovées en 2009.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1927, daté par source
Auteur(s) Auteur : Planche Georges ,
Georges Planche (26 septembre 1883 - )

Architecte de la Ville de Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Gautruche Henri ,
Henri Gautruche (4 avril 1885 - 31 janvier 1964)

Elève de l'Ecole des Beaux-Arts, admis premier au concours d'architecte de la Ville de Paris en 1911, travaille au Service d'Architecture de la préfecture de la Seine de 1911 à 1948, ainsi qu'en indépendant.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Murs béton
brique
Toit béton en couverture
Plans plan régulier en L
Étages rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
Escaliers escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
Techniques céramique
mosaïque
ferronnerie
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives de Paris, VM 56 3. Concours en vue de l'édification de piscines et de bains-douches, programme-type pour la construction d'un établissement municipal de natation et de bains-douches dans Paris, 12 décembre 1921.

Bibliographie
  • Chemetov, Paul. Dumont, Marie-Jeanne. Marrey, Bernard. Paris-banlieue 1919-1939, architectures domestiques. Paris, 1989, p. 70-71.

    p. 70-71.
Périodiques
  • "Un établissement de bains-douches, MM. Gautruche et Planche architectes", L'Architecture, 1929, n° 2, p. 28-31.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Philippe Emmanuelle
Emmanuelle Philippe

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Mélandri Magali
Magali Mélandri

Stagiaire Institut national du patrimoine, juillet-décembre 2016.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Amice Solène
Solène Amice

Stagiaire au sein du service Patrimoines et Inventaire de septembre à décembre 2016.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.