Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Aménagements d'appartements et création de mobilier

Dossier IM75000268 réalisé en 2016

Fiche

Aire d'étude et canton Ile-de-France
Adresse Commune : Paris

Dès sa création en 1959, l’Atelier d’Architecture et d’Aménagement consacre une part importante de son activité à l’aménagement d’appartement qui sont l’occasion d’éprouver le concept d’ambiance élaboré au début des années 60 et mis en œuvre par Hervé Baley rue Henri Barbusse.

En 1965, un article de la revue Aujourd'hui, art et architecture consacré à l’Atelier présente sa dernière réalisation,

accompagnée d’une légende d’Hervé Baley "c'est parce qu'il y a mouvement qu'il y a articulation/ l'articulation en détermine la pulsation/ le rythme et l'enchainement est mélodie".

Dans l'appartement situé rue du Docteur Blanche, à Paris dans le XVIe arrondissement, le sol, les murs et la cheminée sont recouverts d’un parement de pierre dont la matité contraste avec la teinte chaleureuse du chêne utilisé pour l’escalier et mezzanine en chêne.

Dominique Zimbacca est l’auteur du meuble cubique, dissimulant un bar, visible aux pieds des marches.

En 1967, guidé par Hervé Baley, Patrice Goulet dessine les plans de son appartement situé 24 rue Dauphine, dans le Vie arrondissement de Paris, inspiré de celui de la rue Henri Barbusse. L’emploi de diagonales accentue les grandes

dimensions des pièces, et une monumentale cheminée de Siporex dont l'âtre s'ouvre sur le séjour et la chambre orne la pièce principale.

En 1972, Patrice Goulet s'associe à Hervé Baley et Daniel Ginat et photographie plusieurs chantiers d’appartements. Un studio où l'espace est démultiplié par le jeu des plans biais et du mobilier triangulaire, et un appartement dont les limites sont brouillées par l'ajout d'un faux plafond qui met en valeur la masse de la cheminée en Siporex à laquelle s'adosse la cuisine et les successions de plans verticaux de contreplaqué qui accentuent les profondeurs.

L'atelier Baley, Ginat, Goulet commence alors de nouveaux projets. Le premier, rue de Mézières, dans le VIème arrondissement, pour le cinéaste Serge Roullet, qui souhaite pouvoir y projeter des films. Le jeu des sols et des plafonds, le doublage de la façade par des piles de siporex cachant les panneaux permettant de faire l'obscurité, l'inclinaison du meuble séparant la cuisine de la chambre, le dessin des joints des revêtements de liège, tout concourt à étirer l'espace et à le rendre chaleureux. Le second, rue Sarrette dans le 14ème, pour Pierre-Marie Goulet, le frère de Patrice Goulet profite de la possibilité d'une reprise en sous œuvre pour gagner de la hauteur et créer des mezzanines qui s'articulent autour d'une cheminée. Le budget étant très limité, tout est exécuté au plus simple, sol en béton teinté par de l'oxyde de fer, maçonnerie en siporex, menuiserie en contreplaqué multipli.

Toujours au début des années 1970, Hervé Baley réalise en haut d'un immeuble des Champs-Élysées, pour un avocat, Maître Bomsel, dont il a précédemment aménagé les bureaux, un appartement courbe dont il dessine le mobilier. Toutes les portes y compris celles des placards de la cuisine sont également courbes et réalisées en polyester teinté dans la masse.

Période(s) Principale : 2e moitié 20e siècle , daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Baley Hervé, Michel, Marie
Hervé, Michel, Marie Baley (17 mai 1933 - 5 octobre 2010)

Hervé Baley est un architecte français actif principalement en région parisienne à partir des années 1960. Élève de Georges-Henri Pingusson (1894-1978), puis à partir de 1954 de Jean Faugeron (1915-1983), il étudie dans les ateliers libres d'architecture de l'École des beaux-arts de Paris, où il rencontre son premier associé, Dominique Zimbacca (1928-2011). Tous deux fondent l'Atelier d'Architecture et d'Aménagement (A.A.A.) entre 1959 et 1960, et Hervé Baley entame alors une carrière d'architecte-décorateur. Il aménage en effet un certain nombre d'appartements parisiens, et construit principalement des maisons individuelles en Ile-de-France. Daniel Ginat (1936- ) et Alain Marcoz (1932- ) sont alors devenus ses deux principaux associés. Sa ligne créatrice est profondément inspirée de Frank Lloyd Wright (1867-1959), qu'il admire beaucoup pour ses qualités spatiales intérieures, comme pour son souci de développer un rapport harmonieux avec le site extérieur dans lequel s'implante l'architecture.

L'agence d'Hervé Baley connaît par la suite une baisse d'activité, à mettre en lien avec les débuts en tant que professeur à l'École Spéciale d'Architecture (ESA). À la rentrée 1968, l'architecte est en effet recruté comme chef d'atelier dans cette école, et dirigera pendant plus de vingt ans, jusqu'en 1990, l'atelier Sens et Espace. Dans celui-ci, il s'attache à sensibiliser ses élèves aux principes de l'architecture organique héritée de Frank Lloyd Wright et développe une pédagogie basée sur l'expérimentation spatiale qui lui est propre. Lorsque l'enseignant se voit obligé de fermer son atelier d'architecture, Hervé Baley retrouve son activité exclusive d'architecte. La difficulté à obtenir de nouvelles commandes le pousse au milieu des années 1990 à partir s'installer à Marrakech, où il s'éteint en 2010, après avoir construit dans la région plusieurs villas.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Ginat Daniel
Daniel Ginat (1936 - 2007)

Daniel Ginat, architecte DESA (1958), est un des principaux associés d'Hervé Baley (1933-2010) au sein de l'agence l'Atelier d'Architecture et d'Aménagement. Créé entre 1959 et 1960 par Hervé Baley et Dominique Zimbacca (1928-2011), cet atelier connaît plusieurs changements d'associés au cours des années 1960 et 1970, mais Daniel Ginat demeure le compagnon de route le plus fidèle d'Hervé Baley. Associés avec Alain Marcoz jusqu'à la fin des années 1960, ils réalisent tous trois plusieurs constructions en Ile-de-France, dont la plupart se destinent à une fonction résidentielle, individuelle ou collective. Daniel Ginat, entré en 1963, quitte l'agence bien plus tard, au début des années 1980 et construit par la suite quelques projets personnels : un immeuble d'habitations à Viroflay, mais aussi sa propre maison de vacances à Brignogan, village familial de sa femme, Maryvonne, qui n'est autre que la sœur de la femme d'Hervé Baley, Françoise.

Daniel Ginat multiplie les voyages très tôt. Après avoir passé son baccalauréat en mathématiques au collège Sainte-Barbe à Paris, le futur architecte part dans un premier temps en Grèce, puis rentre à l’École Spéciale d'Architecture (ESA). Un stage organisé sur les bords de la mer Noire en Turquie lui suffit pour tomber amoureux de la culture turque et du Moyen-Orient de manière générale. À l'ESA, il fait également la connaissance de Farah Diba (née en 1938), aussi étudiante en architecture. Des liens d'amitié se tissent, et tous deux entreprennent un voyage de la Turquie jusqu'à l'Afghanistan, sur les traces des villes zoroastres. Il sera également un des compagnons de voyage de son futur beau-frère, Hervé Baley, en 1963, lorsque tous deux partent avec le Dr Frédérick Leboyer aux États-Unis, durant un mois, sur les traces de Frank Lloyd Wright. Par la suite, Baley et Ginat se rendent à de nombreuses reprises à Konya, lors des cérémonies annuelles soufies turques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Goulet Patrice
Patrice Goulet (1941 - )

Étudiant à l’École nationale supérieure des beaux arts de Paris de 1960 1965, il rencontre André Bloc, directeur de la revue L'Architecture d’Aujourd’hui en 1961. Il devient auteur régulier pour la revue Aujourd'hui : Art et Architecture (autre revue d'André Bloc). De 1970 à 1976 il est un des trois associés de l'agence A.A.A (Atelier d'Architecture et d'Aménagement) fondée par Hervé Baley et Dominique Zimbacca et réalise plusieurs aménagements d'intérieurs. De 1990 à 2000 il est responsable du Département Création-Diffusion de l'Institut Français d'Architecture (IFA).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Sol Anne-Laure
Anne-Laure Sol

Conservateur du patrimoine, service Patrimoines et Inventaire, Région Ile-de-France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Van Eynde Salomé
Salomé Van Eynde

Étudiante de l'École du Louvre et diplômée d'une licence de philosophie (université Sorbonne-Paris IV), Salomé Van Eynde est l'auteur d'un mémoire, soutenu en juin 2017, sur l'enseignement d'Hervé Baley à l'École Spéciale d'Architecture (1968-1990). Elle réalise un stage au sein du service de l'Inventaire de la région Ile-de-France en mai et juin de la même année, stage au cours duquel elle seconde la conservatrice du patrimoine Anne-Laure Sol dans ses recherches sur Hervé Baley (1933-2010) et Dominique Zimbacca (1928-2011).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.